La Délinquance au Féminin

La délinquance au féminin, en coordination avec l’EPEP

Troisième mardi, tous les deux mois à l’ALI, 21H.

À Paris : Nous poursuivons cette année notre travail de recherche qui vise à cerner au plus près les enjeux subjectifs de la délinquance côté féminin.

Nous élargirons notre champ de lecture en prenant en compte la mal… traitance dont le féminin peut être l’objet aujourd’hui. Cette maltraitance peut se lire aussi dans la « maltraitance » de certaines mères à l’égard de leurs enfants.

La question particulière de la « maltraitance », terme à redéfinir aujourd’hui, sera abordée à partir de cas cliniques en privilégiant la compréhension de sa logique entre les excès des actes et les désarrois de l’abandon et la difficile mise en place des transferts à travers la multiplicité des intervenants, leurs articulations et leurs fréquentes récusations réciproques.

Cette « maltraitance » en question n’enseigne-t-elle pas sur une condition féminine tant du côté des transgressions maternelles que des filles en mal d’inscription ?

17/10 2017 : Catherine Princelle et Aurore Hoang-Di Ruzza, Imaginaire institutionnel et délinquance à partir de la rencontre avec de très jeunes filles dans une MECS.

À Nancy : L’Axe de cette recherche consistera à déterminer les « lieux » de la délinquance féminine et son élargissement à des mouvements d’inspiration plus terroriste.

Contacter A. M. Tabouret, 33(0)6 21 75 70 63 qui communiquera le calendrier des réunions.

CALENDRIER

À venir.