Séminaire du Pôle Rosa Luxembourg, année 2017-2018

CLINIQUE DES EFFETS DE L’EXIL 

Nous rencontrons dans les Centres d’hébergement des hommes et des femmes issus d’une émigration, nouvellement appelés des « migrants ». Fuyant la guerre ou la misère, leurs trajets semblent aujourd’hui très différents, marqués en général par l’errance et l’isolement. Certains ont été victimes de sévices ou de maltraitances qui les figent dans une position traumatique.

Si la migration n’est pas en soi un phénomène pathologique, la motivation et les conditions de celle-ci, marquées par la violence, la crainte de la mort et la perte de l’espoir peuvent toutefois nous donner un éclairage sur les nombreux symptômes que présentent ces sujets, allant de l’angoisse à l’apathie dans des phénomènes s’apparentant à une dépersonnalisation ou à des comportements apparemment psychotiques.

L’exil demande à ces sujets de refonder une identité qui exige d’eux de nombreux détachements, encore faut-il que le pays d’accueil le permette en n’excluant pas ces « hors de chez soi ».

Les différents intervenants du pôle chercheront à appréhender, outre ces manifestations et ces symptômes, l’au-delà des discours préétablis attendus, souvent de victimisation imposée, qui semblent incompréhensibles pour ces sujets et à entendre les espoirs déçus, les illusions en tout genre, les deuils, les déconvenues de la décolonisation même.

C’est à partir de situations cliniques proposées par les différents intervenants des Jeudis du Pôle et aussi apportées par les participants que seront proposés les outils théoriques et cliniques utiles aux professionnels concernés afin de mieux repérer la façon dont ils peuvent utiliser concrètement ces savoirs cliniques dans le cadre de l’accompagnement social et d’orientation qu’ils mènent auprès de ces personnes.

 

AMC-PSY

 

Pôle Rosa Luxemburg

CHRS « Le relais des carrières »

71, rue du Château des rentiers 75013 Paris

 

Jeudi 12 octobre 2017 : Pascale Belot-Fourcade « Introduction »

Jeudi 16 novembre 2017 : Nazir Hamad « Langues et frontières »

Jeudi 14 décembre 2017 : Omar Guerrero « Suites de l’exil forcé »

Jeudi 11 janvier 2018 : Florence Frachon « Errances migratoires et psychose »

Jeudi 11 février 2018 : Danièle Brillaud « Sans feu, ni lieu »

Jeudi 15 mars 2018 : Bernard Vandermersch « Un traumatisme peut-il déclencher une psychose ? »

Jeudi 12 avril 2018 : Pascale Moins « Les blessures de l’exil : embarras et cauchemars »

Jeudi 17 mai 2018 : Louis Sciara « Familles de l’exil, familles en exil : questions cliniques et éthiques »

Jeudi 14 juin 2018 : Anne Sophie Warot « Du côté de l’Afrique de l’ouest, quelle psychopathologie ? »

 

Texte introductif au séminaire :

Clinique des effets de l’exil

 

Intervention de Florence Frachon du 11 janvier 2018 :

Errances migratoires et psychose_F.Frachon